Ensembles, cheminons dans la foi

07 novembre 2007

depuis un an...

Cela fait a peine moins dun an que je n ai pas ecrit dans ce blog, et meme que je n y suis pas allee pour voir les comentaires... Je ne redecouvre que maintenant la foi que j avais a l epoque ou j ai cree ce blog. J aurais surement du y aller plus souvent, parce qu entre temps, mon feu de foi interieure, tout le bonheur que j en tirais, tout l amour que je pouvais donne et que j ai recu, presque tout a disparu. Bien sur, a la messe, aux rencontres avec la paroisse, dans des conversations avec des amis, j ai parfois ete emue, a nouveau pleine de foi et d espoir... mais tout cela a ete fugitif, je ne prie que tres rarement maintenant, cela fait 6 mois que je ne me suis pas confesser... Pourtant je reste de la meme opinion qu avant sur tout, je suis toujours persuadee que Dieu nous aime, mais seulement je ne le ressens plus comme avant, ma foi est pour ainsi dire en sommeil et j aimerais la ranimer.
Je vous en prie, prier pour moi et avec moi afin que je redevienne rayonnante de l amour de Dieu et de la foi, et que je puisse  a nouveau avoir la force d essayer de la partager et de l etendre.
Merci.

Posté par lulu_la_vedette à 13:43 - Commentaires [5] - Permalien [#]


18 novembre 2006

Lc 10,25-37.

Pour mettre Jésus à l'épreuve, un docteur de la Loi lui posa cette question : «
Maître, que dois-je faire pour avoir part à la vie éternelle ? »
Jésus lui demanda : « Dans la Loi, qu'y a-t-il d'écrit ? Que lis-tu ? »
L'autre répondit : « Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton coeur, de toute
ton âme, de toute ta force et de tout ton esprit, et ton prochain comme
toi-même. »
Jésus lui dit : « Tu as bien répondu. Fais ainsi et tu auras la vie. »
Mais lui, voulant montrer qu'il était un homme juste, dit à Jésus : « Et qui
donc est mon prochain ? »
Jésus reprit : « Un homme descendait de Jérusalem à Jéricho, et il tomba sur des
bandits ; ceux-ci, après l'avoir dépouillé, roué de coups, s'en allèrent en le
laissant à moitié mort.
Par hasard, un prêtre descendait par ce chemin ; il le vit et passa de l'autre
côté.
De même un lévite arriva à cet endroit ; il le vit et passa de l'autre côté.
Mais un Samaritain, qui était en voyage, arriva près de lui ; il le vit et fut
saisi de pitié.
Il s'approcha, pansa ses plaies en y versant de l'huile et du vin ; puis il le
chargea sur sa propre monture, le conduisit dans une auberge et prit soin de
lui.
Le lendemain, il sortit deux pièces d'argent, et les donna à l'aubergiste, en
lui disant : 'Prends soin de lui ; tout ce que tu auras dépensé en plus, je te
le rendrai quand je repasserai.'
Lequel des trois, à ton avis, a été le prochain de l'homme qui était tombé entre
les mains des bandits ? »
Le docteur de la Loi répond : « Celui qui a fait preuve de bonté envers lui. »
Jésus lui dit : « Va, et toi aussi fais de même. »

Posté par lulu_la_vedette à 15:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Lc 17,11-19.

Jésus, marchant vers Jérusalem, traversait la Samarie et la Galilée.
Comme il entrait dans un village, dix lépreux vinrent à sa rencontre. Ils
s'arrêtèrent à distance
et lui crièrent : « Jésus, maître, prends pitié de nous. »
En les voyant, Jésus leur dit : « Allez vous montrer aux prêtres. »En cours de
route, ils furent purifiés.
L'un d'eux, voyant qu'il était guéri, revint sur ses pas, en glorifiant Dieu à
pleine voix.
Il se jeta la face contre terre aux pieds de Jésus en lui rendant grâce. Or,
c'était un Samaritain.
Alors Jésus demanda : « Est-ce que tous les dix n'ont pas été purifiés ? Et les
neuf autres, où sont-ils ?
On ne les a pas vus revenir pour rendre gloire à Dieu ; il n'y a que cet
étranger ! »
Jésus lui dit : « Relève-toi et va : ta foi t'a sauvé. »

Posté par lulu_la_vedette à 15:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 octobre 2006

Lc 8,16-18.

Personne, après avoir allumé une lampe, ne la cache sous un couvercle ou ne la
met en dessous du lit ; on la met sur le lampadaire pour que ceux qui entrent
voient la lumière.
Car rien n'est caché qui ne doive paraître au grand jour ; rien n'est secret qui
ne doive être connu et venir au grand jour.
Faites attention à la manière dont vous écoutez. Car celui qui a recevra encore,
et celui qui n'a rien se fera enlever même ce qu'il paraît avoir. »

Posté par lulu_la_vedette à 11:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 septembre 2006

Lc 7,11-17.

Jésus se rendait dans une ville appelée Naïm. Ses disciples faisaient route avec
lui, ainsi qu'une grande foule.
Il arriva près de la porte de la ville au moment où l'on transportait un mort
pour l'enterrer ; c'était un fils unique, et sa mère était veuve. Une foule
considérable accompagnait cette femme.
En la voyant, le Seigneur fut saisi de pitié pour elle, et lui dit : « Ne pleure
pas. »
Il s'avança et toucha la civière ; les porteurs s'arrêtèrent, et Jésus dit : «
Jeune homme, je te l'ordonne, lève-toi. »
Alors le mort se redressa, s'assit et se mit à parler. Et Jésus le rendit à sa
mère.
La crainte s'empara de tous, et ils rendaient gloire à Dieu : « Un grand
prophète s'est levé parmi nous, et Dieu a visité son peuple. »
Et cette parole se répandit dans toute la Judée et dans les pays voisins.

Posté par lulu_la_vedette à 19:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]


18 juillet 2006

3 lectures qui m'ont beaucoup touchées - lecture 3

Rom 12, 1-8

Je vous exhorte donc, frères, par les compassions de Dieu, à offrir vos corps comme un sacrifice vivant, saint, agréable à Dieu, ce qui sera de votre part un culte raisonnable. Ne vous conformez pas au siècle présent, mais soyez transformés par le renouvellement de l'intelligence, afin que vous discerniez quelle est la volonté de Dieu, ce qui est bon, agréable et parfait. Par la grâce qui m'a été donnée, je dis à chacun de vous de n'avoir pas de lui-même une trop haute opinion, mais de revêtir des sentiments modestes, selon la mesure de foi que Dieu a départie à chacun. Car, comme nous avons plusieurs membres dans un seul corps, et que tous les membres n'ont pas la même fonction, ainsi, nous qui sommes plusieurs, nous formons un seul corps en Christ, et nous sommes tous membres les uns des autres. Puisque nous avons des dons différents, selon la grâce qui nous a été accordée, que celui qui a le don de prophétie l'exerce selon l'analogie de la foi; que celui qui est appelé au ministère s'attache à son ministère; que celui qui enseigne s'attache à son enseignement, et celui qui exhorte à l'exhortation. Que celui qui donne le fasse avec libéralité; que celui qui préside le fasse avec zèle; que celui qui pratique la miséricorde le fasse avec joie.

Posté par lulu_la_vedette à 19:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]

3 lectures qui m'ont beaucoup touchées - lecture 2

Jn 14, 1-12

"Ne soyez donc pas boulversés: vous croyez en Dieu, croyez aussi en moi. Dans la maison de mon père, beaucoup peuvent trouver leur demeure; sinon, est-ce que je vous aurais dit: je pars vous préparer une place? Quand je serai allé vous la préparer, je reviendrai vous prendre avec moi; et là où je suis, vous y serez aussi. Pour aller où je m'en vais, vous savez le chemin."

Thomas lui dit: "Seigneur nous ne savons même pas où tu vas; comment pourrions nous savoir le chemin?" Jésus lui répond: " Moi, je suis le Chemin, la Vérité et la Vie; personne ne va vers le père sans passer par moi. Puisque vous me connaissez, vous connaîtrez aussi mon Père. Dès maintenant vous la connaissez et vous l'avez vu."

Philippe lui dit: "Seigneur, montre-nous le Père; cela nous suffit." Jésus lui répond: "Il y a si longtemps que je suis avec vous et tu ne me connais pas, Philippe! Celui qui m'a vu a vu le Père. Comment peux-tu dire 'Montre-nous le Père'? Tu ne crois donc pas que je suis dans le Père et que le Père est en moi! Les paroles que je vous dis, je ne les dis pas de moi-même; mais c'est le Père qui demeure en moi et qui accomplit ses propres oeuvres. Croyez ce que je vous dit: je suis dans le Père et le Père est en moi; si vous ne croyez pas ma parole, croyez au moins à cause des oeuvres. Amen, amen, je vous le dis: celui qui croit en moi accomplira les mêmes oeuvres que moi. Il en accomplira même de plus grande, puisque je pars vers le Père."

Posté par lulu_la_vedette à 19:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]

3 lectures qui m'ont beaucoup touchées - lecture 1

Jn 6, 51-58

"Moi, je suis le pain vivant, qui est descendu du ciel: si quelqu'un mange de ce pain, il vivra éternellement. Le pain que je donnerai, c'est ma chair, donnée pour que le monde ait la vie."

Les juifs discutaient entre aux: "Comment cet homme-là peut-il donner sa chair à manger?"

Jésus leur dit alors: "Amen, amen, je vous le dis: si vous ne mangez pas la chair du fils de l'homme, et si vous ne buvez pas son sang, vous n'aurez pas la vie en vous. Celui qui mange ma chair et boit mon sang à la vie éternelle; et moi, je le ressuciterai au dernier jour. En effet, ma chair est la vraie nourriture, et mon sang est la vraie boisson. Celui qui mange ma chair et boit mon sang demeure en moi, et moi je demeure en lui. De même que le père, qui est vivant, m'a envoyé, et que moi je vis par le père, de même aussi celui qui me mangera vivra par moi. tel est le pain qui descend du ciel: il n'est pas comme celui que vos pères ont mangé. Eux, ils sont morts, celui qui mange ce pain vivra éternellement."

Posté par lulu_la_vedette à 18:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 juillet 2006

Jean 6, 35

Moi, je suis le pain de la vie.

Celui qui vient à moi n'aura plus jamais faim!

C'est sur cette belle parole du Christ que je vous quitte pour un mois ou une semaine, selon si je reviens à la maison ou pas. J'espère revenir avec de belles prières, les mots pour transmettre la foi et inspirée par l'Esprit. Je souhaite encore à tous de très bonnes vacances.

Posté par lulu_la_vedette à 13:27 - Commentaires [1] - Permalien [#]

EVANGILE - Marc 6, 1 - 6

1 Jésus est parti pour son pays,
et ses disciples le suivent.
2 Le jour du sabbat,
il se mit à enseigner dans la synagogue.
Les nombreux auditeurs, frappés d'étonnement, disaient :
"D’où cela lui vient-il ?
Quelle est cette sagesse qui lui a été donnée,
et ces grands miracles qui se réalisent par ses mains ?
3 N’est-il pas le charpentier, le fils de Marie,
et le frère de Jacques, de José, de Jude et de Simon ?
Ses soeurs ne sont-elles pas ici chez nous ?"
Et ils étaient profondément choqués à cause de lui.
4 Jésus leur disait :
"Un prophète n’est méprisé que dans son pays,
sa famille et sa propre maison."
5 Et là il ne pouvait accomplir aucun miracle ;
il guérit seulement quelques malades
en leur imposant les mains.
6 Il s'étonna de leur manque de foi.
Alors il parcourait les villages d'alentour en enseignant.

Posté par lulu_la_vedette à 13:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]